Mise au point

Mise au point sur ma pratique, mes cours et ma façon de les donner.

Les propos qui suivent s’adressent aux pratiquants ayant plus de 4 années d’ancienneté.

Ils pourront inspirer les nouveaux aussi.

Senseï ne se traduit pas par chef.

Lorsque je donne cours, je ne suis pas là pour vous dire quoi faire.
Je sers d’exemple à suivre, pour qu’à votre tour, vous sachiez ce que je sais et éventuellement le transmettre à d’autres.

Je considère les personnes présentes à mon cours comme des adultes responsables et autonomes, capables d’agir par eux mêmes, pour eux-mêmes.

Des gens motivés qui savent pourquoi ils sont là.

Si vous avez besoin d’un sergent instructeur « assis-debout-couché », si vous avez besoin de « 1,2,3,4 , garde à vous, fixe!», ce ne sera pas chez moi.

Ou si vous avez besoin d’une nurse « il est beau ton dessin mon petit boubou!», alors là…

Chez moi ce n’est ni l’armée, ni la nursery, ni la garderie …

Ma compréhension actuelle de l’enseignement de Hatsumi Senseï est la suivante : je m’entraîne et étudie les arts martiaux afin de devenir le seul vrai maître de ma vie.

Conduire ma destinée.

Je n’ai pas besoin de chef pour me dire quoi faire, encore moins qui je suis.

C’est ça que je veux transmettre.

C’est cela que j’eusse aimé que vous trouvâtes pour vous même.

Je pense profondément que le ninpô taijutsu a pour but de faire de son pratiquant un homme, ou une femme, libre.

C’est à dire quelqu’un qui décide pour lui-même et par lui-même de la vie qu’il veut vivre pour lui même et par lui même.

Le prochain qui me dit: « c’est toi le chef», prouvera par là même son incompréhension profonde de notre art, sa confusion, son égarement, sa puérilité, son irresponsabilité, son incapacité à être un adulte digne de ce nom.

Dans mon cours, je forme des hommes et des femmes libres et forts.

Pas des sous-fifres.
Pas des débiles.

Si être responsable de votre propre vie est trop vous demander, ne venez pas à mon cours.

Si vous avez besoin d’autrui pour vous dire quoi faire de votre vie, il y a des quantités de gens qui se feront un plaisir de vous prendre en charge, mais pas moi…

Si la liberté vous fait peur, si c’est trop grand pour vous, trop ingérable… n’apprenez pas sous ma direction.

Je ne suis pas un chef, ni un gourou.
Je ne suis qu’un humble étudiant de l’art de maîtriser sa propre vie, qui vous propose humblement de partager sa vision de cet art.

J’ai comme l’impression que certaines personnes ne comprennent que l’autorité et l’humiliation…

Pas de ça le mardi soir, à Étiolles.

Le mardi soir je n’incarne pas un flic, ni une autorité.

Je suis là pour vous rappeler ce que vous savez déjà.

Vous aider, si je le peux, à le développer.

Je sais que mes propos sonnent faux dans un espace « républicain », «démocratique », oseré-je dire «socialiste », dans lequel si on ne vous dit pas quoi faire, vous vous retrouvez comme une poule qui a trouvé un couteau…

Je ne suis pas votre papa, ni votre grand frère, ni votre gourou, ni votre adjudant-chef, ni votre président, ni votre leader…

C’est à vous de savoir ce que vous venez chercher et d’avoir l’humilité de le recevoir.

Si vous êtes trop puéril pour le savoir, allez voir ailleurs.

Et si mon enseignement ne vous apporte rien, ou ne vous correspond pas, j’ai l’audace de croire que vous avez les ressources nécessaires pour en tirer les conclusions qui s’imposent.

Christophe Bergé

Cours Etiolles annulé ce samedi et samedi prochain

Bonjour,

Ce week-end je suis aux rencontres fédérales de ninjutsu à Besançon.

Le cours d’Etiolles est donc annulé.

Le week-end prochain la Maison des arts martiaux est occupée, donc il n’y aura pas cours non plus à Etiolles le samedi 1er décembre.

Les cours de Mennecy sont maintenus comme d’habitude.

Bon week-end, amitiés

Damien

Stage retour Japon le 8 et 9 décembre au dojo de Mennecy

Bonjour à tous,

Le 8 et 9 décembre 2018 nous avons la chance d’accueillir le stage retour Japon d’Arnaud Cousergue Bujinkan Dai Shihan (15e dan)au Dojo de Mennecy.

Horaires 10h – 18h
Tarif du stage 70€

Comme vous le savez tous, les cours au Japon apportent plus que des techniques, c’est une manière de vivre qu’enseigne Hatsumi sensei.
Durant ces deux jours de stage nous referons les techniques et sensations qu’Arnaud aura ramené avec lui. Cela permettra aussi de connaître les dernières évolutions du Bujinkan que Sensei exposera lors du déjeuner de son anniversaire.
Prévoir sabre et couteau souple.
Nous espérons vous voir nombreux !

Pierre-André

Ce week-end

Bonjour,

Ce week-end Julia et moi sommes tous deux en déplacement,mais tous les cours sont maintenus.

Pierre sera présent ce soir à Soisy et demain matin à Etiolles pour les inscriptions. Comme toujours le plus gradé prendra le cours en charge.

Le cours de demain à Mennecy sera assuré par Guillaume.

Pensez à remplir votre formulaire d’adhésion, fournir votre certificat médical (ou le questionnaire de santé si vous aviez déjà une licence la saison dernière), et preparer vos chèques : une fois les formalités administratives réglées nous pouvons nous consacrer sereinement à l’essentiel… qui est la pratique de notre art 🙂

Bon week-end, amitiés

Damien

Forum des associations 2018

Bonjour,

Nous aurons des stands à Soisy-sur-Seine (gymnase des Meillotes), Etiolles (Maison des Arts Martiaux, route de Jarcy) et Mennecy (club de tennis, Parc de Villeroy).

Vous pourrez assister /participer aux démonstrations :

– 12h à Soisy

– 14h à Mennecy

À bientôt, amitiés

Damien

Stage Tenchijin 2018 du 5 au 8 octobre 2018

Stage organisé par Solkan Europe
Stage de ninjutsu sous la direction d’Arnaud Cousergue, Bujinkan Dai Shihan (15e dan)
Dates: du vendredi 5 octobre (20h30) au lundi 8octobre (16h00)
Lieu: vincennes (France)
Inscriptions ouvertes.

Présensation:

Comme chaque année, le stage Tenchinjin permet à tous, débutants et confirmés, de se replonger dans les bases de notre discipline.
Le Tenchijin, créé par Hatsumi Sensei dans les année 1970 Puis amendé et modifié dans les années 1980, est l’épine dorsale du Bujinkan en ce sens qu’il contient toutes les fondations de natre art. Toutes les techniques sont issues des 9 Ryûha et permettent leur études de facon plus aisée. Le Tenchijin est la porte d’entrée, le tronc commun de notre art martial.

Programme pédagogique:
Cette année nous étudierons le Tenchijin en suivant le livre de Fernando Aixa Torres ( shinden ediciones) .
Au total 30 heures de cours
Nous avons aussi choisi de nous entraîner en nature le samedi et dimanche pour un gage de réalisme, au plus près de notre art martial

Inscription:
Inscrivez vous par e-mail en donnant votre NOM, Prénom et vos jours de présence : bujinkan.csa.vincennes@gmail.com

Tarifs:
Stage complet 200e (30 heures de stage)
Samedi/ dimanche: 60e par jour
Vendredi / lundi : 40e par jour

Tarifs adhérents Kuma Dojo:
Stage complet 160e

L’inscription ne comprend pas les repas du midi, merci d’amener avec vous de quoi déjeuner.

Agenda:
Vendredi: 20h30-22h30 au cercle Tissier
Samedi: 10h00-18h00 au kioske du bois de vincennes
Dimanche: 10h00-18h00 au kioske du bois de vincennes
Lundi: 10h00-12h30 au kioske du bois de Vincennes et de 14h à 17h au Cercle Tissier

Hébergement:
Vous pouvez dormir gratuitement au dojo pendant l’évènement (du vendredi soir au dimanche matin). Merci de le préciser par email à l’organisateur: bujinkan.csa.vincennes@gmail.com

Une belle communauté !

3 semaines de bonheur !

3 semaines à progresser, évoluer, grandir, apprendre, oublier…

Les choses les plus importantes que je retiens de ce voyage :

+ ne pas comprendre ce qu’on fait

+ ne pas faire ce qu’on comprend 

+ faire ce qu’on ne sait pas

+ ne pas savoir ce qu’on fait 

+ notre art n’est pas technique, il est ressenti ( à partir du 5e dan)

Jusqu’au 5e dan, on apprend les techniques, les ryu ha, le ten chi jin, ensuite, lorsque qu’on a réussi le saki test, il s’agit d’expérimenter le « feeling ».

Et je suis reconnaissant, parce que j’ai pu expérimenter beaucoup de feelings différents, avec des shihan donnant cours au honbu, mais aussi avec une multitude de pratiquants de haut niveau, voire très haut niveau.

C’est ce que j’apprécie vraiment au Japon, particulièrement au honbu dojo, c’est cette communauté internationale, dont les membres viennent de tous horizons, de tous pays.

J’ai rencontré beaucoup de gens vraiment intéressants, créé des liens, partagé notre passion avec bonne humeur, amitié et même amour, au sens amour pour le genre humain (agapê disaient les grecs antiques).

Hatsumi Senseï dit qu’à la fin de chaque entraînement, la joie doit régner en nous!

Je souhaite à tous les membres de ninjas91 qui n’ont pas encore été au Japon, de venir découvrir et vivre des expériences uniques.

D’ailleurs quand je suis arrivé à l’aéroport, une publicité annonçait d’un ton prometteur « Japan: endless discoveries ».

Et je dois dire que ce n’est pas surfait. Chaque fois que je viens, je découvre tellement, et tellement reste à découvrir…!

Rejoignez cette communauté Bujinkan!

Gambatte kudasai!

 

You won’t understand

Lundi matin Shiraishi Senseï me dit: « you think too much », ou encore, voyant ma confusion dans mes tentatives de comprendre ses mouvements « you won’t understand ».

Pendant ses cours Shiraishi Senseï ne prend pas vraiment d’uke, il montre et partage avec l’assistance sa vision du taijutsu d’Hatsumi Senseï.

J’ai tout de même pu ressentir brièvement sa technique.

Je suis à chaque fois plongé dans une multitude d’indications contradictoires, des mouvements qui s’amorcent mais ne finissent pas, s’enchaînant les uns les autres dans la même fraction de seconde…

Quand je reprends mes esprits, je suis par terre, la tête qui tourne et le maître me sourit en me disant « so easy»!

J’ai l’impression de sortir d’une tempête, puis d’un brouillard et enfin je reprends conscience…

Des suggestions que je ne peux qu’accepter. Aucune force, aucune violence, aucune volonté de me mettre par terre, simplement des propositions que je ne peux pas refuser!

Je crois comprendre ce qu’il veut dire quand il dit « you won’t understand »: la technique est en elle-même conçue pour ne pas être comprise. Uke est plongé dans la confusion, impossible de comprendre ce qui vous arrive, vous êtes pris dans le tourbillon, vous cherchez à survivre… et pendant ce temps on vous manipule, on vous frappe, sans que vous n’y puissiez rien, vous ne comprenez rien… votre vie vous échappe… presque une descente aux enfers!

D’ailleurs Hatsumi Senseï m’a calligraphié quelque chose du genre : « ton cœur et ton corps sont forts comme un démon».

C’est peut-être à quoi on ressemble lorsque, avec le sourire, enjoy and relax, on tue d’autres hommes sur un champs de bataille…?

Les murs du honbu dojo sont parsemés de masques de démons, oni et autres tengu…

J’en profite pour faire ce petit rappel aux débutants : notre art est dangereux, faites attention à ce que vous en faites.