Le travail et la vision

Quelques réflexions sur notre art et comment l’on progresse dans notre pratique.

sculpture-etapes

L’œuvre d’art peut naître d’un appel intérieur, un besoin de découvrir et exprimer cette part de nous-même qu’on ne connaît pas encore, ou simplement d’une envie de réaliser quelque chose, de s’expérimenter dans la matière.

Si l’on fait un parallèle avec la sculpture : je sais d’où je pars, avec quelle matière première -le bois par exemple- et quels outils je vais utiliser, puis je vais appliquer des techniques de base, qui vont me permettre d’avancer de la matière brute vers l’œuvre d’art.

Quand je commence, j’applique les techniques apprises, mais aucun coup de scie, de ciseau ou de gouge, ne donne le résultat final. Chaque mouvement ne fait sens qu’envisagé dans l’ensemble de la démarche.
Cela peut être frustrant, en particulier au départ, car aucune forme ne se dessine et l’on ne peut mesurer l’avancée par les « résultats obtenus ». Il faut alors avoir toute confiance en notre vision.

Ce qui va guider mon travail c’est la vision : vers quoi désirai-je aller, quelle idée, quelle forme vais-je exprimer ?sculpture-croquis
Cela me
donne la direction, même s’il est probable que cette idée ou cette forme évoluent au fil du processus de création : transformé par le chemin emprunté, je deviens une personne différente à mesure que j’avance. Et la personne que j’étais au démarrage serait probablement surprise du résultat final et de qui je suis devenu.

Dans notre art, le sensei et le senpai jouent un rôle crucial, car ils ont déjà parcouru leur propre chemin et peuvent partager leur propre vision, pour que l’on ait une idée de la direction et que l’on perçoive les étapes franchies et celles qui restent à franchir. Ils peuvent aussi nous éviter des écueils, des égarements, voire du découragement, et nous soutenir quand on rencontre un obstacle.

Dans votre pratique ne cherchez pas de résultat immédiat, travaillez vos bases et polissez-les, jusqu’à ce qu’un « résultat » surgisse. Ce dernier a d’ailleurs peu d’importance, il n’est que le révélateur d’un processus de transformation intérieure.
L’essentiel est de parcourir le chemin pour se transformer.

En conclusion :

compostelle

Du pèlerin qui arrive à Compostelle, peut-on dire que c’est son dernier pas qui l’a mené à sa destination ? Ou est-ce chacun de ses pas depuis qu’il s’est mis en route ?

Et l’important n’est pas d’arriver à destination, mais de cheminer… en ayant une vision de la direction que l’on veut suivre. Alors marchons les amis !

A bientôt,
Damien

PS : je pars au Japon le 11 février, en compagnie de Frédéric, retour prévu le 21. Là-bas nous y retrouverons Julia et très probablement Mikaël. Nous vous donnerons des nouvelles régulièrement pendant ce séjour.
Cédric continue à assurer les cours à Mennecy pendant les vacances scolaires, avec les ceintures noires du club, profitez-en un maximum 😉

Forum des associations 2019, c’est la rentrée !

Bonjour,
C’est la rentrée, nous allons reprendre les activités au rythme habituel, à Soisy, Etiolles et Mennecy.

Forum des associations (samedi 7 septembre)
Vous pouvez venir poser des questions, discuter, vous inscrire au Ninjutsu, lors du forum des associations ce samedi, sur l’un de nos stands, de 10h à 17h :
Soisy-sur-Seine : Gymnase des Meillottes, 1 rue de l’Ermitage
Mennecy : tennis club, Parc de Villeroy
Etiolles : maison des Arts Martiaux, route de Jarcy à Étiolles.

Démonstrations :
Nous faisons deux démonstrations ce samedi :
Soisy-sur-Seine : 12h15-12h45
Mennecy : 16h-16h30
Vous pourrez y découvrir différentes facettes de notre art, voir pratiquer des débutants et des pratiquants confirmés.

Info adhérents :
Journée des associations : Les pratiquants qui ne se sont pas encore inscrit pour être présents sur les stands et participer aux démonstrations rapprochez-vous de Pierre ou de Damien pour que l’on s’organise au mieux.
Groupe WhatsApp : Si vous n’êtes pas encore inscrit sur le groupe WhatsApp Ninjas91, sur lequel nous échangeons toutes les informations d’organisation, voyez aussi avec Pierre ou Damien pour qu’on vous ajoute.
Réinscription : Pensez à renouveler votre certificat médical si le précédent date de 3 ans ou plus, sinon prévoyez d’imprimer et remplir le Questionnaire de santé.

Au plaisir de vous trouver nombreux au forum, et bien sûr..  » train to yourself  » !

Convocation à l’assemblée générale du 29 juin 2019 à 10h à Mennecy

Chers amis et adhérents,

J’ai le plaisir de vous informer que la prochaine Assemblée Générale Ordinaire de notre association se tiendra le samedi 29 juin 2019 à 10h au Dojo de Mennecy

L’ordre du jour retenu est le suivant :

  • Rapport moral et financier du Président ;
  • Approbation du budget ;
  • Organisation des cours;
  • Renouvellement du conseil d’administration ;
  • Questions diverses.

Votre présence est naturellement plus que souhaitée, toutefois, si vous n’êtes pas en mesure d’assister à l’Assemblée Générale, le vote par procuration est autorisé.
Vous trouverez ci-joint un pouvoir pour l’assemblée générale 2019. Des formulaires seront également disponibles dans les dojos, pensez à les demander aux responsables de cours.

Vous pourrez ainsi vous faire représenter par un adhérent de votre choix.

Je vous rappelle que seuls les membres à jour de leur cotisation peuvent participer à l’Assemblée Générale Ordinaire.

Au plaisir de vous retrouver nombreux sur le tatami, avant et/ou pendant l’Assemblée Générale.

Le président

Pierre-André Paumelle

Stage Retour Japon les 11 et 12 mai 2019

Ça y est enfin, depuis le temps qu’on demandait à Cédric d’animer un stage !
Nous avons la chance de l’avoir un week-end entier à Mennecy (91), pour nous aider à percer les secrets du mouvement naturel et de l’énergétique appliquée aux arts martiaux.

Si vous êtes animé par la recherche d’une compréhension intime de la nature humaine, les arts martiaux sont un outil fantastique… comme tout outil on doit savoir comment l’utiliser et ce que l’on veut en faire.

Ce stage est ouvert à tous, ninjas débutants ou confirmés, mais aussi à tous les cherchants, que vous ayez déjà une pratique corporelle ou non.
(pour les non licenciés à la Fédération de Ninjutsu, une assurance sera fournie pour le week-end, moyennant 5€ de supplément).

En pratique :

Quand ?
– Samedi 11 mai de 10h à 18h
(prévoyez d’arriver en avance, le dojo sera ouvert à partir de 9h)
– Dimanche 12 mai de 10h à 17h

Ou ?
Au dojo de Mennecy, avenue de Villeroy – 91540 Mennecy
(préfabriqué face à la gendarmerie en haut de l’avenue)

Matériel :
Vêtements : tenue ninja ou survêtement + t-shirt neutre + chaussettes
Repas : vous pouvez emporter votre repas ou acheter quelque chose sur place (restauration à emporter à moins de 10 minutes en voiture). Si le temps le permet nous pouvons manger dans le parc attenant. L’eau sera fournie, ainsi que thé / café.

Tarifs :
70 euros
ou 40 euros pour une seule journée
(+5€ d’assurance pour les non licenciés FFST)
Réservez votre place

Mutodori avec Hatsumi soke

Soke porte une ceinture rouge (comme les femmes débutantes), un pantalon de survêtement, des chaussettes en laine et un sweat-shirt jaune fluo.
On pourrait se dire qu’il a fait ça par hasard, qu’il a pris ce qu’il a trouvé de plus simple ou confortable. Mais pour un maître de son envergure et pour un homme qui a porté un keiko gi (la tenue d’entraînement) toute sa vie, cela ne peut être une simple négligence : il y a probablement un message à comprendre. Et si c’était une façon de nous dire qu’il n’y a pas de forme, que la vérité se trouve ailleurs que dans les apparences.
Il nous rappelle d’ailleurs qu’il faut savoir lire les symboles, parce-que les divinités utiliseraient ce support pour transmettre leurs messages.

Soke nous répète régulièrement qu’il n’y a pas de technique à reproduire, que mutodori est un état d’esprit, une façon d’être qui permet de contrôler l’espace et le temps.
Et, s’adressant aux 15èmes dan, il insiste sur le fait que nous ne sommes pas là pour gagner, que ceci n’est pas un sport… et qu’il faut arrêter de vouloir être le plus fort et réussir à tout prix. Nous devons être détachés du résultat de nos actions.
Et, ainsi qu’il le répète pratiquement à chaque fois qu’il montre quelque chose, « il n’y a pas de force, seulement du contrôle ». Ce qui n’est malheureusement pas ce que l’on voit chez la grande majorité des pratiquants. Je crois que nous avons réellement de la chance de recevoir, avec Cédric, un enseignement qui est basé plus sur la recherche en soi que sur l’obtention d’un résultat. D’ailleurs de plus en plus de personnes remarquent la différence ente notre pratique et celle des autres.

Kanji Mu

une façon
de tracer
le kanji Mu

Soke nous explique que mutodori implique de pratiquer avec le cœur pur. Dans le kanji Mu (le rien, l’absence) on trouve la notion d’écoulement. S’il y a impureté du cœur, celle-ci va s’écouler dans ce qui est produit, lui donner sa teinture, et cela peut avoir des conséquences graves.
Soke nous exhorte à nous positionner dans l’amour.

L’essentiel se situerait-il donc dans l’être et non dans le faire ?

Amitiés,
Damien

PS : on vous ramène de quoi avancer encore plus loin dans votre pratique 😉

Stage Kukishin Ryu 9 et 10 mars à Mennecy

Stéphane Ladegaillerie animera les 9 et 10 mars, un stage sur le Kukishin ryu, une des neuf écoles enseignées par Hatsumi sensei.

Il portera sur l’étude du Dakken tai jutsu (voire cet article sur le site du Bujinkan Paris pour vous faire une idée), pour apporter une meilleure compréhension de ce principe, via l’étude du Shodan no kata.

Ce stage est fait soit pour découvrir ce concept souvent mal compris, soit pour le perfectionner.

Prix : 70€ les deux jours / 40€ la journée.

Lieu : dojo de Mennecy, Salle Franco, avenue de Villeroy, Mennecy

Le week-end précédent Arnaud Cousergue aborde la même école, lors d’un stage à Corbeil-Essonnes les 2 et 3 mars, mais à partir de l’utilisation de la yari (lance), les deux stage sont donc complémentaires.

Et pour ceux qui ne pouvaient pas aller au stage d’Arnaud, ça vous donne une occasion de suivre tout de même un stage sur cet école.

Merci de m’indiquer si vous souhaitez participer, soit par WhatsApp, soit par SMS au 06 19 02 21 37.

Amitiés,

Damien

Cours avec Soke, dimanche 24/02

Dès le lendemain de mon arrivée, j’ai retrouvé avec une grande joie les tatamis du Hombu Dojo à Noda. Hatsumi Sensei est arrivé en arborant un magnifique sweat jaune fluo avec un portrait de Marilyn Monroe, un moyen de s’assurer que le cours démarre avec le sourire!
Son mouvement est encore plus subtil et difficile à saisir que l’année dernière.
Tout est pourtant d’une simplicité éclatante, fluide, tout parait tout à fait normal. Il n’y a aucune intention ni aucun effort dans les gestes de Soke: il n’y a en fait pas de différence quand il marche, quand il peint, ou quand il enfonce un doigt dans l’oeil d’un Uke, ou encore lance une blague à l’autre bout du dojo… Tout est aussi naturel, aussi vivant, plein et vide à la fois.
Sur une attaque au couteau, il vient poser son corps autour de la lame (qui se retrouve sous son bras). Comme par un trou noir, Uke se fait happer avant même d’avoir saisi ce qui lui arrive. L’attaque se retrouve réduite à néant, non pas contrée ou absorbée, mais juste annihilée. Il ne s’agit pas d’une immobilisation par la contrainte, mais plutôt… comme quand on est dans un brouillard épais, qu’on sent qu’il y a un précipice juste à côté, et qu’on n’ose pas bouger un muscle de peur de faire un faux pas et tomber dans le vide. Comme si tout le champ de vision devenait un angle mort. Court-circuit.

Prochain cours demain, j’ai hâte 🙂
A bientôt!
Julia