Japon – Veille du Daïkomyosaï (suite)

Le temps file à toute vitesse, je réalise que j’ai oublié de parler de certains cours, de certains shihans. Je lâche donc un peu le côté chronologique, pour partager un maximum de choses, tant que c’est encore frais dans ma mémoire.

Je voudrais évoquer notamment Oguri sensei, qui m’a fortement impressionné par ses postures : comme si chacun de ses gestes était poussé par le sol par l’intermédiaire des mollets et des hanches (c’est difficile à faire passer juste en le décrivant). Son « style » est assez étonnant : il avance inexorablement sur son partenaire et va littéralement se coller à lui. On a l’impression qu’il le comprime sur lui-même, qu’il lui vrille tout le corps, jusqu’au moment où uke s’écroule de lui-même comme un château de cartes !

Lundi nous avons eu une journée magnifique, enchaînant les cours de Shiraishi, Arnaud et Nagato.

Cours avec Shiraïshi :

"Always smile"

J’ai beaucoup aimé ce cours, il m’a permis de commencer la journée de façon idéale, en douceur, et m’a mis sur les rails pour suivre les cours suivants dans de bonnes dispositions.

Nous arrivons près d’une demi-heure en avance avec les copains, et nous rendons compte qu’il y a déjà du monde

sur le tatami et que ça travaille déjà. Au moment où j’entre, un des pratiquants japonais se tourne vers nous et nous salue avec un grand sourire, il s’agit en

fait de Shiraishi sensei, qui tourne entre chaque pratiquant pendant l’échauffement. Il vient vers nous, salue chacun chaleureusement, et nous invite à venir rejoindre les pratiquants déjà sur le tatami.

Son cours sera basé sur le déplacement, il nous fait expérimenter différentes techniques, en insistant sur le fait de ne mettre aucune force, mais de sourire, pivoter pieds et hanches et laisser les choses se faire avec douceur. Il répétera à plusieurs reprises en anglais que l’on développe une grande puissance par ce type de travail, et que ça fonctionne à tous les coups.

J’ai apprécié aussi le fait que, pour chaque exercice, Shiraïshi sensei passe voir chaque pratiquant pour lui faire ressentir la technique.

Le cours pourrait se résumer en deux phrases : marchez correctement… et gardez le sourire quoiqu’il arrive.

Le t-shirt du Shiraïshi dojoD’ailleurs j’ai beaucoup aimé le t-shirt de son dojo, qui dit d’un

côté « always smile » et de l’autre côté « Give your opponent a magic moment » !

Il est déjà tard, j’enverrai mes notes sur les cours d’Arnaud et Nagato dans le prochain post.

Amitiés,

Damien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s